• Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

    Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     Ce bassin, à la demande de Louis XIV, a été construit en hommage au dieu soleil Apollon, qui est représenté sur un chart tiré par quatre chevaux. Le char sort de l'eau, il symbolise le lever du soleil

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     Si la sculpture du Char d'Apollon a perdu sa couverture de feuille d'or d'origine, le dieu Grec de la clarté solaire tient toujours tête au soleil levant.

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

    Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     

     

     

     

     Le Bassin d'Apollon

     

     


    20 commentaires
  •  

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

    Jardin de Versailles

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

    Tirs croisés 

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin

    Le Grand Canal de Versailles est le plus grand bassin du parc du château de Versailles. En forme de croix, il fut construit entre 1667 et 1679, à l'instigation

    de Le Nôtre. Avant cette date, le parc fermé par une grille, s'arrêtait derrière le bassin des Cygnes. ( ci desous)  

    Le plan du Grand Canal se présente aujourd'hui sous la forme d'une croix dont l'artère principale orientée est-ouest est située dans l'axe central du château et mesure 1,8 km. Tandis que l'axe perpendiculaire (qui fut creusé en premier), orienté nord-sud et long de 1,5 km, est constitué de deux bras: celui du nord allant vers Trianon fait 400 mètres, tandis que celui du sud qui se dirige vers la Ménagerie royale (aujourd'hui disparue) mesure 600 mètres 

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin  

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin  

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin  

     

     

     

     

    Jardin de Versailles - Le grand bassin  

      

     


    27 commentaires
  •  

    Le Grand Trianon

    Peristyle du Grand Trianon. Il relie les deux ailes du château

     

     

    Le Grand Trianon

    Avec accés sur les jardins du Trianon

     

     

    Le Grand Trianon

     l’entrée principale du Grand Trianon, le Salon Rond.

     

    Le Grand Trianon

    Salon de famille de l’Empereur.

     

    Le Grand Trianon

    Salon de Musique. Napoléon fit de cette pièce le salon des Officiers. Elle est devenue la salle où Louis-Philippe jouait au billard

     

     

     

    Le Grand Trianon

    Salon de famille de Louis-Philippe.

     

     

    Le Grand Trianon

     

     

     

    Le Grand Trianon

     

     

     

    Le Grand Trianon

     

     

     

    Le Grand Trianon

    Salon des Malachites. Originellement, la pièce était connue sous le nom du Salon du Couchant, et prendra son nom avec les pierres de malachite

    données par le Tzar Alexandre Ier à Napoléon Ier.

     

     

    Le Grand Trianon

     

     

     

    Le Grand Trianon

     

     

     

    Le Grand Trianon

     Galerie  Cotelle

    Judicieusement édifiée pour abriter les parterres de Trianon des rigueurs de l’hiver, cette galerie compte onze portes-fenêtres du côté du midi, et cinq fenêtres seulement du côté du nord. Elle est ornée de vingt-quatre tableaux (dont vingt-et-un dus à Jean Cotelle) qui représentent les bosquets de Versailles et de Trianon à l’époque où ils furent commandés, en 1687, précieux témoignages sur les jardins tels qu’ils étaient au XVIIe siècle. Les niches abritaient à l’origine des canapés, Louis-Philippe y fit placer les deux rafraîchissoirs en marbre du Languedoc provenant des buffets de Louis XV.
    C’est ici que, le 4 juin 1920, fut signé le traité de paix avec la Hongrie qui mettait un point final à la Première Guerre mondiale.

     

     

    Le Grand Trianon

    Le Grand Trianon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Grand Trianon

     

    Le Grand Trianon

     


    20 commentaires
  •  

    Le Grand Trianon

    Chambre de l’Impératrice. La décoration est typique du premier empire

    Le Grand Trianon

     

    Le Grand Trianon

     

    Le Grand Trianon

     

    Le Grand Trianon

    Vue sur le jardin depuis la chambre de l'impératrice !

    Le Grand Trianon

    Salon de la Chapelle. Cette pièce, comme son nom l’indique, servait de chapelle au début du palais. Elle devint le premier salon de l’impératrice à l’époque de Napoléon

    Le Grand Trianon

    le Salon des Seigneurs, reconnaissable à son sol, qui n’est pas un parquet

     

    Le Grand Trianon

     


    11 commentaires
  •  

    le grand Trianon

    On remonte vers la gauche pour visiter le grand Trianon

     

     le grand Trianon

     

    Le château est composé de deux bâtiments, un au nord et un autre au sud, de part et d’autre de la grande Cour d’Honneur. Ces bâtiments sont reliés par une loggia, connue ici de façon inappropriée sous le nom de péristyle. La couleur dominante est ici le rose, de par l’emploi de marbre rouge du Languedoc. Après avoir vu le Château de Versailles, le Grand Trianon fait un peu petit, en toute franchise, et cette impression a été confirmée par Louis XIV lui même.

     

     le grand Trianon

     

     le grand Trianon

     Le mobilier originel de Trianon ayant été dispersé à la Révolution, l’aménagement actuel est, à quelques exceptions près, celui du Premier Empire. Napoléon remeuble entièrement Trianon et y vient quelquefois avec Marie-Louise

     le grand Trianon

     le Corridor des Gravures, qui donne accès aux chambres

     le grand Trianon

     Gravure de Courtray du coté du vieux chateau, avec la marche de l'armée

     

     le grand Trianon

     

     le grand Trianon

     Salon des Glaces. C’était la Salle du Conseil de Louis XIV

     

    Avec sa belle vue sur le Grand Canal et son décor de miroirs, ce salon est le plus beau de l’aile sud. C’était la dernière pièce de l’appartement que Louis XIV occupa dans cette partie du château de 1691 à 1703, là où il tenait conseil. Comme la plupart des espaces de Trianon, il a conservé son décor d’origine mais non ses meubles, vendus à la Révolution et remplacés par Napoléon. De 1810 à 1814, il servit de grand cabinet à l’archiduchesse Marie-Louise, la petite-nièce de Marie-Antoinette.

    le grand Trianon

     

    Ce salon est le plus beau de l’aile sud. C’était la dernière pièce de l’appartement que Louis XIV occupa dans cette partie du château de 1691 à 1703, là où il tenait conseil. Comme la plupart des espaces de Trianon, il a conservé son décor d’origine mais non ses meubles, vendus à la Révolution et remplacés par Napoléon. De 1810 à 1814, il servit de grand cabinet à l’archiduchesse Marie-Louise, la petite-nièce de Marie-Antoinette.

     

     le grand Trianon

     


    23 commentaires
  •  

    Le petit Trianon , suite

    Ci dessus , la cheminée de la grande salle à manger

     

     Après la période trouble de la Révolution, c’est l’entourage de Napoléon qui vient s’installer au Petit Trianon. D’abord sa soeur, Pauline Bonaparte, puis l’impératrice Marie-Louise. Le Petit Trianon redécouvre une nouvelle jeunesse à cette période, enfin réhabilité dans toute sa noblesse. Se succéderont ensuite la duchesse d’Orléans, puis l’impératrice Eugénie, femme de Napoléon III, grande admiratrice de Marie-Antoinette. Le Petit Trianon tombera ensuite peu à peu dans l’oubli, ne revenant sur le devant de la scène qu’un siècle plus tard, lorsque Marie-Antoinette est redécouverte par les français, grâce à la littérature, au cinéma…

     

     Le petit Trianon , suite

     

     Le petit Trianon , suite

     Le premier étage est surnommé « l'étage noble » et est accessible par le grand escalier . Il comprend sept pièces principales, quatre destinées à la réception et trois faisant office d'appartement royal. La décoration est entièrement consacrée à la nature : les boiseries sont sculptées, par Honoré Guibert, de corbeilles et de guirlandes de fleurs et de fruits ( ci dessous ) , en harmonie avec la diversité du jardin botanique de Louis XV. Les tableaux de d'antichambre, de la grande et de la petite salle à manger et du salon de compagnie sont des allégories de la nature.

     

    Le petit Trianon , suite

    Le petit Trianon , suite

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le petit Trianon , suite

     La pièce principale de l’étage est un salon de compagnie, des « jeux » et de musique en particulier du temps de Marie-Antoinette. Honoré Guibert a sculpté les trophées de musique des lambris ornés du chiffre du roi Louis XV, les deux «L» en feuilles de myrte enlaçant trois fleurs de lys au naturel sous une couronne de roses. L’imposante cheminée est en brèche violette. Le décor textile est un « damas trois couleurs » de Lyon souvent utilisé dans les châteaux royaux au XVIIIe.

     

    Le petit Trianon , suite

    Le petit Trianon , suite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le petit Trianon , suite

    La chambre à coucher, dite "chambre du treillage"
    Le cabinet de retraite de Louis XV deviendra la chambre de Madame Du Barry en 1772, puis celle de Marie-Antoinette. Pour Louis XV, Honoré Guibert avait exécuté un lambris aux remarquables sculptures de plantes. Marie-Antoinette commanda en 1787 un nouveau mobilier

     

    Le domaine de Marie Antoinette , le petit Trianon , suite

    En redescendant  ( niveau sous sol ), allons vers la cuisine

     

    Le domaine de Marie Antoinette , le petit Trianon , suite

    La cuisine

     

    Le domaine de Marie Antoinette , le petit Trianon , suite

     

     


    18 commentaires
  •  

    Le petit Trianon

     

     Le petit Trianon

    Le petit Trianon Le petit Trianon

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le petit Trianon

     

     Façade sud

    Si Madame de Pompadour, qui souhaitait « désennuyer le roi  Louis XV », fut l’instigatrice de ce petit château que Gabriel édifia dans les années 1760- Mais Madame de Pompadour, à qui est destiné le château, meurt le 15 avril 1764, sans pouvoir assister à l'achèvement de son œuvre. C'est donc avec sa nouvelle favorite, madame Du Barry que Louis XV inaugure le Petit Trianon en 1768  - Ce n'est cependant que le 9 septembre 1770 qu'il couche pour la première fois dans le nouvel édifice  - C ’est le souvenir de Marie-Antoinette qui plane sur l’édifice. En 1774, Louis XVI offrit le domaine de Trianon à la Reine qui put y mener une vie éloignée – trop éloignée pour certains – de la Cour.

     

    Le petit Trianon

     

     

     

    Le petit Trianon

     

    Le petit Trianon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le petit Trianon

    Le Grand escalier
    Le vestibule de l’escalier - au cœur de l’édifice - en constitue le volume le plus spectaculaire. Le sol est carrelé de marbre blanc veiné et vert Campan, le vert, couleur dominante au Petit Trianon, reflétant les verdures des jardins. Honoré Guibert est l’auteur de la sculpture murale achevée en 1765.  On admire en entre-fenêtres sur le palier du premier étage la tête de Méduse. On remarque surtout la richesse de la rampe en fer forgé et bronze doré, chef-d’œuvre du serrurier François Brochois, où les initiales de Marie-Antoinette «MA» ont remplacé celles de Louis XV.

     

     

    Le petit Trianon

     

     

    Le petit Trianon

     

     

     

    Le petit Trianon

     Marie Antoinette tenant une rose

     

    Le petit Trianon

    Vue sur les jardins à la Française et le pavillon Français face au Petit Trianon

     Entouré de jardins, le Petit Trianon est visible de tous côtés, forme qui connaitra un grand engouement à la fin du XVIIIe siècle

     

    Achevé en 1750, le Pavillon français se compose d'un salon central octogonal, ouvert par quatre portes-fenêtres cintrées et accosté de quatre cabinets éclairés chacun de trois grandes fenêtres : une cuisine, un réchauffoir, un boudoir et une garde-robe. Il est couvert d'un toit en terrasse, bordé de statuettes d'enfants et de vases. La frise du salon central décorée d'animaux de basse-cour rappelle la ménagerie voisine  ( la ferme) : on y trouve des poules, des coqs, des pigeons, des canards et même quelques cygnes, ainsi que des Amours, au-dessus des portes, jouant avec des cages et des corbeilles

    .


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique