• Le domaine

     

     

     

     

    Composée d’un logis bourgeois du XVième  siècle, d’un pigeonnier et de dépendances, la maison est transformée en « maternité » lors des naissances de ses ainés, deux frères et une sœur. La tradition veut que Rabelais soit aussi né dans cette maison (on évoque les dates de 1483 ou 1494). Ce lieu semble marquer l’écrivain au point de faire évoluer son célèbre géant Gargantua dans le même décor de verdure.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rabelais se réfère à sa maison d'enfance notamment dans son second roman, Gargantua. Elle incarne le château de Grandgousier, le lieu de naissance du géant et le théâtre d'opérations de la guerre picrocholine. Ce conflit, faisant allusion aux rivalités entre François 1er et Charles Quint, voit l'affrontement entre Grandgousier, seigneur des lieux, et Picrochole, roi de Lerne.

     

     

    À partir du XVIIe siècle, la famille Rabelais n'habite plus la Devinière. Classé monument historique depuis 1929, le domaine est néanmoins divisé, quelque peu oublié, et se dégrade peu à peu. Alerté par des érudits rabelaisants, le département d'Indre-et-Loire achète la maison en 1948 et l'ouvre au public en 1951. En 1951 le musée littéraire consacré à l’œuvre et à la vie de François Rabelais est créé à la Devinière et est aujourd'hui propriété du conseil départemental d'Indre-et-Loire. Il présente une riche iconographie, des publications et ouvrages anciens et de nombreux portraits, gravures et statues de l’écrivain. Le site présente également des caves troglodytiques, un pigeonnier du XVIIe siècle et un jardin potager.

    En 2004 sont plantées sur le domaine « les vignes de Rabelais » (au cœur du vignoble du Chinonais), ce qui renoue avec les traditions viticoles du lieu. La production vendue aux visiteurs du musée porte le nom de « Clos de La Devinière ».

     

     

    Le domaine

     

     

    Le domaine

     

    « Au coeur du Pays de Chinon, L'habitation »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :