• Bleu de Delft

     

    Faience de Delft

     Delft était également l'un des sièges de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (créée en 1602) qui détenait le monopole du commerce entre l'Asie et les Provinces-Unies. Ce commerce est à l'origine de la fabrication de faïence dans la ville.

    Le bleu de Delft désigne la poterie, célèbre dans le monde entier, que l'on produit à Delft depuis le 17e siècle. De 1600 à 1800, elle était prisée des riches familles, qui aimaient à la collectionner dans un esprit de rivalité. Même si les potiers préféraient qualifier leur production de « porcelaine », il s’agissait en fait d’une céramique de qualité inférieure. Le bleu de Delft n’incorporait pas de kaolin, contrairement à la véritable porcelaine, mais était en argile émaillé. Cela ne l’empêcha pas de connaître un succès sans pareil et, à son apogée, d’être produite dans 33 manufactures. L'unique rescapée encore en activité aujourd'hui est Royal Delft.

     

    Faience de Delft

     

     

    Faience de Delft

     

     

    Faience de Delft

     

     

    Faience de Delft

     

     

    Faience de Delft

     

     

     

    « Delft, le long des canaux Le tour du zweiland 1/2 »