• Méduse Cassiopée

     

     

     

     

     

    Méduse Cassiopée

     

     Cette méduse se rencontre dans toute la région Indopacifique et à Hawaï dans les eaux peu profondes des lagons et les zones sablonneuses des mangroves et peut atteindre 30 cm de diamètre.

     Les méduses du genre Cassiopea sont les seules méduses qui se tiennent posées sur le fond, l'ombrelle retournée, et les tentacules vers le haut. Une particularité qui leur vaut l’appellation d’upside-down jellyfish en anglais qui signifie "méduse à l'envers". Cette curieuse position leur permet de recevoir une luminosité suffisante pour les algues symbiotiques qu’elles abritent dans leurs tissus. Grâce au phénomène de photosynthèse, ces algues produisent des glucides utilisés par la méduse comme base alimentaire.
    Elle peut compléter son alimentation par la capture d'animaux planctoniques grâce à ses tentacules urticants. La piqûre peut avoir divers effets sur l'être humain en fonction de sa sensibilité à la toxine : éruption cutanée, vomissements…
    Les méduses Cassiopée sont souvent accompagnées de crevettes, parfois nombreuses, qui s'abritent entre les ramifications des bras buccaux et à l'intérieur de l'ombrelle.

     

     

    Méduse Cassiopée

     

     

     

     

     

     

    Méduse Cassiopée

     

     

     

     

     


  • Méduse

     

     

     

     

    Méduse

     

     

     

     

    Méduse constéllée

     

     

     

     

    Méduse

     

     Originaire d’Australie, elle se rencontre également autour des îles Hawaï, dans les Caraïbes et dans le golfe du Mexique et elle peut atteindre 50 cm de diamètre

     Cette couleur bleue est due à la présence d’algues microscopiques, appelées zooxanthelles, dans ses tissus. Comme toutes les méduses, elle possède des tentacules urticants. Si sa piqûre reste bénigne pour les humains, elle peut paralyser de petites proies telles que les organismes planctoniques, œufs ou larves de poissons. Selon les scientifiques, elle peut ingérer plus de 2000 œufs par jour. Ses tentacules sont localisés sous l’ombrelle au niveau des terminaisons des bras oraux qui se ramifient et prennent la forme d’un « chou-fleur ».Les proies paralysées sont ensuite absorbées par des orifices qui communiquent avec l’estomac central. C’est pour cette raison que la méduse constellée appartient à l’ordre des rhizostomes qui signifie « bouche en forme de racines ».Elle est apparentée aux grosses méduses fréquentes sur nos côtes appelées « poumons des mers », Rhizostoma pulmo.

    Transportées dans les eaux de ballast des bateaux, elle a été introduite accidentellement dans le golfe du Mexique. Considérée comme invasive, elle y prolifère de façon inquiétante en consommant d’importantes quantités d’œufs et de larves de poissons.

     

     


  • Méduse Striée

     

     

     

     

     

    Méduse Striée

     

     

     

     

     

    Méduse Striée

     

     

     

     

     

    Méduse Striée

     Cette méduse se rencontre dans les eaux du pacifique Est

    Elle atteint 30cm de diamètre mais ses tentacules peuvent mesurer jusqu’à 6m de long.

    Elle est fréquente dans les eaux de surface des régions côtières. Carnivore, elle se nourrit de petites proies qu’elle capture grâce aux longs tentacules urticants qui bordent son ombrelle. Sa bouche située sous l’ombrelle est prolongée par 4 longs lobes festonnés : les bras oraux.
    Cette méduse prolifère de façon inquiétante dans le Pacifique où elle entre en compétition pour la nourriture avec d’autres espèces marines et notamment celles exploitées par les pêcheries.

     

     

    Méduse Striée

     

     

     

     

     

    Méduse Striée

     

     

     

     

     


  • Oursin diadéme

    Cet oursin est présent dans les lagons de la région Indo-Pacifique depuis les côtes est africaines jusqu’au Japon et en Nouvelle-Calédonie. Il se rencontre également en mer Rouge

     

    Oursin diadéme

    L’oursin diadème fréquente les fonds de sable au pied des colonies coralliennes entre 0 et 25m de profondeur. Grégaire, il se rencontre souvent en groupe notamment dans la journée et se nourrit d’algues.
    Cet oursin se reconnaît à ses longs piquants (jusqu’à 15cm) et à l’anneau rouge-orangé qui entoure son anus sur la face dorsale. L’oursin diadème est généralement de couleur noire mais les piquants peuvent également être plus clairs (gris, blancs, mauve) ou même striés chez les juvéniles.

    Comme chez tous les oursins, ces piquants sont mobiles et l’animal peut les pointer vers un danger qui le menace. Ils servent parfois de refuge à des crevettes ou à de petits poissons.
    Les piquants de l’oursin diadème, longs et fins, sont recouverts de minuscules barbillons. Ils ne sont pas venimeux mais ils pénètrent facilement dans la peau et peuvent se casser et s’incruster provoquant ensuite des infections.

     

    Oursin diadéme

    L’oursin diadème est maintenant présent en Méditerranée orientale. Cette extension de son aire de répartition est sans doute due au passage de ses larves à travers le canal de Suez.


  •  

     

     

     

    Anemone

    Anémone Fraise

    La distribution de cette espèce s'étend depuis la Norvège, au nord, jusqu'à l'ouest de l'Afrique, au sud. Elle est également présente en Méditerranée.

     

     

    Anemone

     

     

     

     

    Anemone

     

     

     

     

    Anemone

    Anémone blanche

     

     

     

    Anemone

     

     

     

     

     Anemone

     

     

     

     

     Anemone

     

     


  • Poisson Chirurgien bleu

     

     

    Poisson Chirurgien bleu

    Le chirurgien bleu se rencontre dans la zone tropicale de la région Indopacifique, mais aussi en mer rouge - Il peut atteindre 30cm de long.

    Les poissons chirurgien doivent leur nom aux lames coupantes comme un scalpel qu’ils possèdent à la base de leur queue.

    En cas de danger, ils redressent leurs lames afin de blesser leurs assaillants.
    Le poisson chirurgien bleu évolue dans les récifs coralliens.

    Il apprécie les zones à courants et se rencontre donc à proximité des passes et des pentes externes entre 2 et 40m de profondeur.

    Il forme des groupes clairsemés nageant quelques mètres au dessus des récifs. En cas de danger, il se réfugie au milieu des coraux branchus. C’est un poisson diurne qui se nourrit de plancton animal et de micro algues qu’il racle sur les rochers.

     

    Il semblerait que les groupes de poissons chirurgien bleu soient composés d’un individu mâle et de femelles de taille plus modeste.
    Il est possible d’observer de légères différences de coloration selon l’origine géographique des individus. Le ventre est légèrement jaune chez les spécimens du sud de l’Océan Indien.

     

    Poisson Chirurgien bleu

    Ce poisson est également appelé chirurgien à palette en raison de sa tache noire rappelant la palette du peintre

     

     

    Poisson Chirurgien bleu

     


  • Apogon de kaudern

     

     

    Apogon de kaudern

    Son aire de répartition est limitée au nord est de Sulawesi (Célèbes), l’une des 4 plus grandes îles d’Indonésie 

    La taille adulte de l’apogon de Kaudern est de 6 à 7cm

     

    Apogon de kaudern

     

     

    Apogon de kaudern

    Ces poissons vivent à faible profondeur entre 50cm et 20m dans les récifs coralliens, les herbiers et les mangroves. Les plus jeunes (jusqu’à 15mm) vivent en groupe d’une dizaine d’individus souvent cachés entre les épines de l’oursin diadème ou dans les anémones de mer.

    Les adultes vivent en couples à proximité des coraux où ils se réfugient.
    Ils sont actifs la nuit et se nourrissent de plancton comme des larves de poissons ou de crustacés.
    En période de reproduction, la femelle courtise le mâle en nageant sans cesse autour de lui.
    Le mâle féconde la ponte et récupère ensuite les œufs dans sa bouche.
    Il cesse alors de s’alimenter. Après 25 jours d’incubation buccale, les œufs éclosent.
    Le mâle soucieux de sa progéniture relâche les alevins au milieu des épines des oursins diadèmes où ils trouvent refuge. 

     

    Apogon de kaudern

     Sous lumière  Ultraviolette

     

    Apogon de kaudern

     

     

    Apogon de kaudern

     Ces poissons ayant un faible taux de fécondité et une aire de répartition très réduite, l’espèce pourrait être rapidement menacée par le commerce de poisson d’ornement.
    Elle a donc été inscrite sur la liste rouge des espèces menacées et de nombreux aquariums ont entrepris de la reproduire.

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique