•  

     

    Phare des baleines

     La pointe nord de l'Île de Ré porte la trace de l'Histoire des nombreux échouages dont elle a été la cause et le témoin. Des baleines échouées sur ses côtes, elle porte le nom : Pointe des Baleines. De deux navires échoués sur ses rochers au milieu du 17e siècle est née la résolution d'y construire un phare pour signaler le danger qu'elle représente pour les marins qui s'en approchent d'un peu trop près. A ce phare, on a donné le nom de son Histoire : le Phare des Baleines.

     

     

    Phare des baleines

    on y monte !

     

     

     

    Phare des baleines

    Le phare a été construit, à partir de 1849 sur des plans de l'architecte Léonce Reynaud, pour remplacer l'ancien phare de 29 mètres construit en 1682 sur les directives de Vauban ( voir photo en dessous ) -

    La mise en service eut lieu en 1854 . Le phare est haut de 57 mètres et l'accès au sommet se fait par un escalier hélicoïdal de 257 marches

     

     

     

    Phare des baleines

    vision de haut vers le bas  

     

     

     

    Phare des baleines

     Vue du bas vers le haut

     

     

     

    Phare des baleines

    Sous la lampe du phare , une pièce avec ce lit armoire pour loger le gardien  

     

     

     

    Phare des baleines

     

     

     

     

    Phare des baleines

    Ancien  et premier phare des Baleines restauré et transformé en musée 

    Cette vieille tour construite sur ordre de Vauban, allumée en 1682, est classée monument historique depuis 1904 

     

     

    Phare des baleines

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    St Martin de Ré

     

     

    St Martin de Ré

     

     

    St Martin de Ré

     

    St Martin de Ré St Martin de Ré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Martin de Ré St Martin de Ré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    St Martin de Ré

    St Martin de Ré

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Riche de plusieurs ouvrages fortifiés conçus par Vauban (citadelle, enceinte, corps de garde), la ville est intégrée au réseau des sites majeurs de Vauban et inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco

     


    votre commentaire
  • Littoral de la Flotte en Ré

     

     

    Littoral de la Flotte en Ré

     Héron cendré

     

     

    Littoral de la Flotte en Ré

    Facilement identifiable, la Bernache cravant ressemble à une petite oie à dominante sombre. En effet, la tête, le cou, la poitrine, la queue, le bec et les pattes sont noirs tandis que le dessus du corps est gris brun avec des bordures claires. Le dessous du corps et les ailes sont gris brunâtre. Les sus et les sous-caudales sont blanches. Les iris sont brun foncé.

    Elle fréquente principalement des vasières dans des abris naturels, le plus souvent en bandes qui peuvent atteindre plusieurs centaines d'individus. Cinq sites d'observation privilégiés de la Bernache cravant sont répertoriés en France, dans le Finistère : l'anse de Penfoulic au Cap-Coz à Fouesnant, l'anse de Goulven ; et en hiver sur les Côtes-d'Armor : à Saint-Jacut-de-la-Mer, à l'embouchure du Trieux mais aussi à Kerpalud, à côté du port de Paimpol, ou en Baie de Saint-Brieuc où elles hivernent. Elles hivernent également de novembre à mars en colonies très importantes tout autour de l'Île de Ré en Charente-Maritime et sur le Bassin d'Arcachon, fouillant l'estran à marée basse pour se gaver d'ulves (algue verte communément appelée "laitue de mer") et se regroupant en reposoir de haute mer sur l'eau à marée haute.

     

    Littoral de la Flotte en Ré


    votre commentaire
  •  

    Abbaye des Chateliers

     

     

     

    Abbaye des Chateliers

    L'abbaye a eu une histoire plutôt mouvementée, et une fin comparable à bon nombre d'autres établissements religieux dans la région. Elle aurait été fondée dans les années 1150 par un groupe de moines cisterciens, après accord du seigneur local, Elbe de Mauléon.

    Les ruines actuelles ne datent cependant que du XIVe siècle. En effet, l'abbaye est détruite une première fois en 1294 par la flotte anglaise, puis reconstruite

     

     

    Abbaye des Chateliers

     

     

     

    Abbaye des Chateliers

     

     

     

    Abbaye des Chateliers

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Ile de Ré , le pont

     

     

     

     

    Ile de Ré , le pont

     

     

     

    Ile de Ré , le pont

     

    INFORMATION:  Mon actualité ne permet plus d ‘investir autant de temps pour le blog et particulièrement les longues rédactions de commentaires  – Aussi mes appariations seront plus éparses , mes commentaires plus courts ( Superbe, magnifique , j'aime la 2 ! …. ) je ne me froisserai pas si vous rentreriez aussi dans cette formulation ( A l’ Américaine – Great Shop , wonderfull, lovely …)

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Pont de l 'ile de Ré


    votre commentaire
  •  

     

    Grand Plage sur la côte ouest d'oléron

     

     

     

    Grand Plage sur la côte ouest d'oléron

     

     

     

     

    Grand Plage sur la côte ouest d'oléron

     

     

     

     

    Grand Plage sur la côte ouest d'oléron

     

     

     

     

    Grand Plage sur la côte ouest d'oléron

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique