• Intérieur de villa Art Déco

    Intérieur de villa Art Déco

     

    Intérieur de villa Art Déco

     

    Intérieur de villa Art Déco

     

    Intérieur de villa Art Déco

     

    Intérieur de villa Art Déco

    Dans les espaces d'apparat, Mallet-Stevens opte pour des matériaux luxueux, mis en œuvre avec soin, raffinement et simplicité : marbres et bois précieux témoignent de la prospérité de l'industriel roubaisien, sans ostentation toutefois. Dans les espaces de services, comme la cuisine, Mallet-Stevens privilégie l'hygiène et la fonctionnalité, l'architecture s'effaçant devant les équipements ménagers (placards intégrés, monte-plat qui dessert les terrasses…). Ces espaces bénéficient également des larges baies vitrées, ce qui, à l'époque, est nouveau.

    Intérieur de villa Art Déco

    Intérieur de villa Art Déco

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Intérieur de villa Art DécoIntérieur de villa Art Déco

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Intérieur de villa Art Déco

    Intérieur de villa Art Déco

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Intérieur de villa Art Déco

     

    Intérieur de villa Art DécoIntérieur de villa Art Déco

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Intérieur de villa Art Déco

    Durant la Seconde Guerre mondiale, la villa est occupée par l'armée allemande et transformée en caserne. Au lendemain de la Libération, les Cavrois font modifier la distribution intérieure de la villa par l'architecte Pierre Barbe, qui aménage deux appartements pour les fils de la famille.

    Après le décès de Madame Cavrois, en 1985, la propriété est vendue à un promoteur immobilier, qui souhaite lotir le parc. Abandonnée, la villa est en proie au vandalisme et se dégrade rapidement, malgré son classement au titre des monuments historiques en 1990.

    Grâce à la mobilisation d'une association de sauvegarde, l'État acquiert une grande partie de la propriété en 2001. Après treize années d'études et de travaux, elle a retrouvé son état d'origine de juillet 1932.

     

     

     

    « Art Déco - Année 30 Nigelle des champs »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :